Grand Raid des Pyrénées : 26-27 août


       Bonjour à tous,

    Un ""complément"" d'infos avec qq photos persos de l'Ultra Trail des Pyrénées. Parcours modifié donc, et départ décalé en raison d'une perturbation orageuse (idem pour l'UTMB, les organisateurs de courses de montagne semblent désormais s'assurer de routeurs météo, comme en voile). Deux heures de dodo en plus (que Bruno et moi avons failli ne pas avoir, car nous avions zappé le briefing, heureusement que celui-ci a démarré avec retard, la leçon du jour, tjs aller au briefing !!). Cet Ultra fera donc 151,3 km pour 9068 m de D+. Dommage qu'il n'y ait plus de Pic du Midi, mais bon sécu avant tout !
823 coureurs inscrits, 698 au départ (où sont les 125 autres ???). Ambiance petit comité par rapport à la Diag ou à l'UTMB, mais cela a son charme. Les filles (Babeth, Roxane, Valérie) se sont levées dès potron minet pour nous accompagner, c'est sympa. Bruno est concentré, je le suis aussi. Pour nous deux, l'objectif est de rentrer dans les temps limites (48h), même si je sais que Bruno voudra tirer dessus, vu sa forme actuelle.
Départ de Vielle-Aure, petit footing en faux-plat et rencontre d'Axel de Pennanros (Melgven), multi finisher Diag et UTMB, qui décide de faire route avec nous. Les Bretons, étendards au vent, sont très très nombreux. Une route forestière, puis des pistes de ski bien raides, nous amènent au KM 13.4, premier ravito. Toujours à 3, nous montons ensuite dans une prairie et basculons sur une vue d'un très beau lac. Les lacs seront nombreux à s'enchaîner, des bleus, des verts, nuances, nuances....
Bruno piaffe pendant que je fais des photos, je lui dit de ne pas m'attendre, que chacun fasse sa course. Très beaux paysages, premiers pierriers (image de marque de cet ultra trail), cascade ! La pluie s'est invitée après un départ au sec. Les coureurs ont enfilé du long, des vestes, le sol devient un peu boueux, c'est le jeu du trailer ma pauvre Lucette ! On ne va pas râler...
Artigues, premier gros ravito, j'arrive quand Bruno et Axel s'apprêtent à repartir, mots d'encouragement ! J'ai une heure d'avance sur le CUT après 29 KM, cool, sans forcer, 1952 D+, on verra bien plus tard. Je ne traîne pas trop au ravito, peu de repos, et style rando-course... ça devrait pallier le manque d'entraînement.
On attaque le col de Sencours, je coince un peu, il pleut et il fait froid. Je sais que j'ai toujours du mal dans le deuxième col des ultras, avant que la machine ne se remette en route, je patiente en marchant tranquillement et en reprenant mon souffle, hyperventilation, dans la pluie et le froid... Col, 2378m, KM 36. A la faveur d'une trouée j'aperçois le Pic du Midi où nous n'irons pas (exit 7.2 km et 500 D+). Ça caille grave, je décide de sauter total le ravito et d'enquiller vers la vallée. Une demi-heure plus tard je vois Axel débouler et ensuite Bruno, ils ont eu très froid à ce ravito et n'étaient même pas capables de boire tellement leurs mains tremblaient. Ils me dépassent et heureusement pour eux un col bien raide et pierreux s'annonce au loin, ça va les réchauffer !!! Je ne les reverrai plus.
Up and Down, lacs d'Oncet, d'Aouda, Vert, Bleu, d'Ourrec, les lacs et les cols s'enchaînent, dans une belle lumière de fin de journée. Prochaine étape, Hautacam, sensation de courir une étape du Tour de France tellement ces noms sont connus des amateurs de cyclisme dont je suis. Pistes de ski à nouveau, le soleil est revenu en cette fin de journée, Hautacam, KM 55.2, 3894 D+ déjà, Babeth a vu son homme passer en bonne forme depuis 40', pour ma part je me pose un peu, MANGER !!! et hop les restes d'une crêpe au chocolat que n'a pas fini Roxane. Je repars et qq minutes après je m'aperçois que j'ai oublié mes bâtons au ravito, je remonte ! De là, parcours assez roulant jusqu'à Villelongue, première base de vie avec repas chaud et sac de transition (le premier des deux - principe pour les néophytes: tu donnes un sac au KM0 et tu le retrouves au KM 65 avec des habits secs, des barres, ce qui tu veux en fait, pourquoi pas un doudou....)
Doudou oui car la nuit s'annonce avec de belles ascensions. Par contre pas de dodo prévu, j'avance, j'avance et ma marge sur le CUT s'agrandit, mais sait-on jamais, je pourrais avoir un coup de bambou et serais alors bien heureux d'avoir 2-3h pour me refaire la cerise !
Départ de Villelongue (Alt 475m) dans la nuit, ça va grimper, grimper, Turon de Bene, Cabaliros (Alt 2334m), il fait frais mais pas glacial, à 1500 cela fraîchit tout de même et je ne m'attarde pas au ravito d'altitude. Du Turon de Bene au sommet du Cabaliros, c'est droit dans la pente, dans le brouillard et/ou les nuages. La frontale n'éclaire qu'une seule rubalise réfléchissante à la fois. Ensuite il faut lever la tête pour trouver la suivante. C'est raide mais les muscles sont souples, le cœur n'est pas dans le rouge, la tête est forte. Sommet du Cabaliros, je retrouve des gens qui "jardinent", ensemble nous retrouvons le chemin de la descente vers Cauterets. Nous voyons les lumières du village très tôt mais la descente est longue, longue, longue.... La nuit s'achève sans encombres.
Plus tard j'apprendrais qu'Axel a eu à ce moment une tendinite au genou et qu'il a rendu son dossard à Cauterets. Bruno est seul mais toujours en forme. Cauterets, ville thermale, passage des coureurs au petit matin, bizarre sensation de voir une ville. Le GRP est différent de l'UTMB car il n'y a pas le chaud public des Alpes, sont plus calmes les Pyrénéens....
Retour vers les Hauts, les prairies avec les vaches (on m'a rapporté qu'un concurrent s'était fait charger et bousculer par une vache qui avait un veau). Celles que je croise sont plus calmes, z'ont intérêt, j'ai envie d'un steak !!! Col de Riou, le soleil vient nous chauffer les os, il fera même très chaud le reste de la journée.
Esquièze Sère KM 110.5, le plus gros est fait, 6873 D+, deuxième base de vie, presque pas touché à mon deuxième sac. Je repars avec un groupe sous le cagna, chaque fontaine est prétexte à nous rafraîchir.
Tournaboup KM 122.2, nous rejoignons à ce ravito certains des concurrents du Grand raid 80. Ceux-ci ont de gentils mots d'encouragements et se demandent comment nous faisons pour terminer une distance double. Hop c'est reparti, l'après-midi décline, long cheminement vers le col de Barèges, la fatigue se fait un peu sentir, pas d'hallucinations mais la sensation de connaître le moindre caillou, d'avoir fait un footing de reconnaissance ici même avec Bruno, ce qui le fera bcp rire..... Alain Pouliquen me rattrape et nous discutons un peu, il est bien mais trouve le chemin un peu long, pas motivé du tout pour un futur Ultra le gaillard. Je lui dit de partir devant comme il est plus frais, et puis je ne veux pas me laisser entraîner à une allure où je pourrais "exploser" ou faire un geste entraînant une entorse. A ce stade pas de chute, pas d'entorse, un exploit pour moi. Ravito du Restaurant Merlans, sommes déjà passés là à l'aller, KM 138, ça sent bon l'écurie. Alain est encore au casse-croûte et nous décidons de repartir et de finir à deux.
Petit col, genre pente cachée par une autre pente cachée elle-même par une pente, pistes de ski, descentes raides de chez raides, qui feront mal à ceux qui ont les jambes dures et ne peuvent plus amortir. Je me gamelle à plat dos sur une noire ? heureusement le Camel Bak amortit le choc, je râle.... Sous-bois, route forestière, Vignec, dernier village avant Vielle-Aure, nous partons Alain et moi dans un joyeux footing de fin et manquons de rater Steph, Margot et Roxane qui nous attendent à l'entrée du village. Ligne d'arrivée franchie avec les petites, Valérie est au badgage et à la remise du T-shirt de Finisher, rouge ! Bruno est là, douché mais pas trop reposé, le sourire aux lèvres, je lui dit 38 ? 39 ? heures ?  37:43:08 !!! il a volé le gaillard !!! Chapeau bas ! Il est cassé, fatigué, ampoules explosées mais a tiré dessus, s'est fait "plaisir".
Pour ma part c'est 41:54:32, 6h de moins que le CUT, je ne m'attendais pas à courir aussi confortable vu mon niveau d'entraînement. L'expérience a joué un peu sans doute. Nous gardons tous de belles images de cette course. La logistique du groupe SNA était super, avec location de 3 apparts à Saint-Lary, chez Lagrange Vacances, des moments partagés, zéro stress..... La montagne est belle. Bel automne à vous, je m'en vais mardi vers l'été austral.... 

Laurent

457 Finishers sur 698 au départ, taux de casse 241, 34.5%
premier homme (Espagnol) en 21:36:50
première femme (Anglaise) en 29:45:59

Lien VIDEO d'un concurrent
http://vimeo.com/28450216

 

 

    Comment résumé ce périple dans les pyrénnées !!

 

    4 engagés sur deux distances Bruno et Laurent sur le 160 et Yann et Alain sur le 80, et une petite équipe pour l'intendance et  les encouragements.

 

Vendredi 26, départ du 160 avec 2H de retard sur l'heure initiale , les participants avaient été prévenu la veille au briefing pour cause d'orage, grêle et neige et pour des raisons de sécurité pas d'ascension du pic du midi pour eux !!!!! dommage ils attendaient tous cette ascension.

Départ donné sur la petite place du village de Vieille Aure avec une météo assez clémente à ce moment là, pour le reste de la course le froid et la grêle les attendaient, tous les ravitos étaient les bienvenus !!!

Magnifique parcours sur le GR10 en passant par Artigue,Col du Sencours,  Col de Barrège, Cauteret, Col de Portet et j'en oubli sûrement !!

 

Pour pouvoir rencontrer nos trailers, Babet et les filles  n'ont pas hésité à parcours de nombreux kilomètres ce jour  là.

 

Le samedi 27, départ du 80 km à 5h du matin comme prévu, pas de modification de parcours pour eux, à cette même heure le premier du 160 arrivait,  l'espagnol Oscar Perez Lopez qui terminait en 21h36.

Yann qui m'avait laissé les heures de passages qu'il pensait réaliser étaient plus que correct car il était en avance sur ces données, Alain prenait plus son temps mais sans jamais flirté avec les barrières horaires. Tous les deux ont très bien gérer cette course très technique et avec l'ascension du pic du midi, où yann en redescendant croise alain qui commençait l'ascension, petit conseil au passage pour ne pas trop s'épuiser car la dernière partie était très difficile.

 

Avec Babet et les enfants nous avons fait  le chemin jusqu'au Col de Portet, non sans mal en empruntant des chemins d'alpage,  situé à une quinzaine de kilomètres de Vieille Aure. Un peu avant 19h c'est bruno qui apparait dans un brouillard épais au sommet du col, c'était la dernière ascension avant l'arrivée, et une heure plus tard c'est yann qui arrive.

Tous les deux n'ont pas trainé pour atteindre l'arrivée si bien que Babet est arrivée quelques minutes après Bruno, finisher du 160 à 20h45 en 38H40.

Yann quant à lui arrive à 21h30, cherchant désespérément sa petite famille pour franchir la ligne, mais..... biberon oblige et là on n'attend pas , on se retrouvera au PC course juste à côté, donc déception de ma part de ne pas l'avoir vu franchir cette ligne!!!!!! Il termine les 80km en 16H30.

 

Après un bon bain pour ces finishers, ils nous restaient à aller accueillir Alain et Laurent qui termineront ce périple main dans la main avec margot et roxanne , très fières toutes les deux de franchir la ligne , ayant loupée leur papa quelques heures auparavant !!

Laurent et Alain arrivent à 00h55. Laurent boucle les 160KM en 41H55 et Alain , les 80 en 20H55.

 

Félicitations à tous les 4 !!!  

 

Le lendemain, la récupération se fera dans la piscine de la résidence pour Yann et Bruno après un buffet très copieux à Vieille Aure.

Alain reprendra le chemin du retour dès le dimanche après midi et laurent récupération par une sieste bien méritée.

Ce périple pyrénnéens s'achèvera par un resto bien mérité.

 

                                                                 stef

 

photos à suivre 

 

 

 

 

 

Bonjour à tous !

 

Les 4 SNAistes engagés ce weekend sur le grand Raid des Pyrénées sont tous FINISHERS

 

Félicitations à Bruno, Laurent, Yann et Alain !!!

 

Sur le 160 Km, 10 000 D+ :

 

ü  Bruno est 278ième en 38h40

ü  Laurent est 377ième en 41h55

 

Sur le 80 Km, 5 000 D+ :

 

ü  Yann boucle en 16h30 et fini 242°

ü  Alain boucle en 19h53 et fini 439°

 

Informations de Laurent :

 

ü  825 partants sur le 160 Km, 450 arrivants

ü  Parcours plus difficile que La Diag’ de la Réunion. Si c’est le « Réunionnais » multi-finisher de La Diag’ qui dit ça, c’est que le Raid Pyrénéen était vraiment costaud ;-)

ü  Très belle course ; plein les yeux de ces magnifiques Pyrénées

ü  Temps chahuté, orageux, froid jusqu’à -7°C

ü  Bruno jubile d’avoir enfin terminé devant Laurent sur un Grand Raid et avec un super chrono (selon Laurent) compte tenu de la difficulté du parcours et des conditions météo

ü  Laurent a très bien géré sa course au vu de sa préparation plutôt « cuisiniste » que raideur, l’expérience du baroudeur …

ü  Quand j’ai eu Laurent au téléphone vers 14h ils allaient faire une sieste bien méritée après avoir fait honneur au très bon repas d’après-course à Vieille-Aure : bonne récupération à tous !

 

Weekend faste pour le SNA avec Sam Finisher sur la Transe Gaulle, les 4 Pyrénéens Finishers de leur Raid et les participants à la Saint-Philibert dont j’attends des nouvelles mais dont je ne doute pas qu’ils soient également finishers. Chacun sa distance, tout le monde a sa place au SNA !

 

@+

 

Odile

 


Challenge de Cornouailles : St Philibert le 27 Août 2011

 

 

   nouvelle étape du challenge ce week end à St philibert à Trégunc ce dimanche 27 août, 8 SNAistes étaient présents sur le parcours de 13,8km.

 

Résultats : 

 

Yves  T. : 58'11

Fred T. : 58'20

Solen le G : 59'59 et termine 5° féminine

Patrice G : 1h00'45

Sylvain C : 1h01

Jean Yves K : 1h02

Catherine P et Erwan R termine ensemble en 1h07

 

Prochaine étape  le 18 septembre à Concarneau.

 

                                                                       stef

 

 


Scorff Trail : dimanche 21 août

 

Petit rendez-vous de fin d'été à Plouay, le Scorfftrail compte 24 km, et il y a 2 autres distances, une plus courte et un 35 km.

Autant dire que si j'y étais le seul SNA-iste, je le recommande chaudement à tout le monde : je ne me suis jamais autant amusé sur une course ! Légèrement moins dure que Guerlédan, elle nécessite des relances permanentes, et c'est très ludique : traversées du Scorff dont une sur trampoline et une autre à l'aide s'une corde, descentes décapantes avec ou sans cordes, gros chaos rocheux, etc... dans un paysage superbe !

C'était une distance nouvelle pour moi, et je suis parti très cool, mais je n'ai pas tricoté ensuite et je mets quand même 2h43 ! Et je suis satisfait, puisque je n'avais plus d'appréhensions suite à l'entorse.

Bref une course à faire !

Manu Nefff."

 


Montée du Phare d'Eckmül : samedi 20 Août

 

   Quelques news du WE en direct du mondial d'Eckmuhl:15 à 20m de plat pour se lancer,307 marches,65m de dénivellé +évidemment.
SNA était représenté par Bruno,qui voulait s'assurer qu'il levait bien les genoux avant les Pyrénées, Jean Michel aux adducteurs douloureux mais qui ne se plaint pas,il parait qu'il y a pire en ce moment...et Dominique pour les encouragements
Bruno,en 1mn27se58 à battu le record SNA au championnat du monde, précédemment détenu par Lolo en 1mn42 si je ne m'abuse
Bruno n'est pas peu fier de ce résultat,dans le cadre de la guerre des nerfs et de l'intox qui se déroule avant les Pyrénées.Laurent suit un entrainement préparé par le Docteur IKEA,cela suffira-t-il pour inverser la tendance?
Pour ma part,je boucle l'affaire en 1mn56se39.J'ai souffert,j'avais oublié mon camel bag et ai loupé les ravitos.....Je me console,car à 1 an près,j'étais 1er V3
Récupération à la boutique à 2 euros et tombola:Bingo nous partons tous les 2 une semaine à la montagne,nous avons échappé à un tableau ou une statuette du phare...
Après midi sympa,ambiance bon enfant sans prise de tete,à renouveler....(challenge SNA pour battre le record de Bruno)
Pour info,le vainqueur l'emporte en 56se 88 !!!
A + Jean Michel


Challenge de Cornouaille : Les foulées de Plovan, le 15 Aout

 

 

  En ce week end prolongé avait lieu une nouvelle étape du Challenge de Cornouaille, les foulées de Plovan 15,8km, quatre SNAistes étaient présents sur le parcours : 

 

Alain P : 1H04

Solen Le G. : 1H10

Catherine et Erwan qui  terminent ensemble en 1H20

 

      On attend leur commentaire sur cette course et sur l'intendance de fin de course !!!!!!

 

Voici les impressions d'Erwan avec la reprise de la course à pied :


    " Bref compte rendu de notre escapade en pays Bigouden le 15 Août.

C'est les vacances ! donc peu de SNAïstes présents pour cette epreuve du Challenge de Cornouaille en terre Bigoudenne .


Comme tous les 15 Août , à Plovan c'est le pardon ! Donc beaucoup de monde de sortie ... Touristes , Surfeurs , Familles , etc...
Nous , Fouesnantais nous étions 4 pour cette reprise après une période de repos estivale .Solenn,Catherine,Alain et ma pomme.


Eh bien , c'est pas si évident que cela de s'y remettre !
15,8 kms ( à Plovan cela s'appelle le semi-marathon ) sous un magnifique soleil et une très bonne température .
Alain , super affuté pour son trail des Pyrénées démarre comme un avion , cela dit , fini aussi comme un avion en 1h04 ( 9eme place V2 ) même pas mal !
Notre Gazelle Solenn fait une très bonne course pour accrocher la 5è place en 1H10 ( 2ème en SE ) pas vraiment mal à l'arrivée non plus!!

Course plus difficile pour Catherine et moi , sans doute dû à un relachement dans l'entrainement ... mais après-tout , je l'ai dit , c'est les vacances ! résultat des courses 1h20 ...   On fera mieux à St Philibert!! 
Il faut quand même signaler un public beaucoup plus nombreux que sur les autres courses , très encourageant pour les coureurs !
Par contre à noter ! Une organisation sans faille côté baraque à 2€ ! Des pros ! pas d'attente , des bières pour tout le monde , et pas que pour les coureurs ( Pardon du 15 Août oblige ! ) .
En résumé une très belle journée , ponctuée par le Podium de Solenn .

Erwan.

 


Prochaine étape du challenge le 27 aout à St Philibert à Trégunc

 

                                                             stef

 


Challenge Penn ar Bed : Maxime 1er en cadet !

Max au tri de Quimper
Max au tri de Quimper

Maxime termine sur la plus haute marche du podium au challenge Penn ar Bed qui demandait à participer à 6 épreuves parmi 12 courses.

 

D'une régularité assurée en 2010 il a montré en 2011 qu'il pouvait encore progresser puisqu'il a amélioré son temps de plus de 7 mn sur lépreuve de Ploaré disputée début Aout. 

Aux Trois ormes de Landudec il fini en 24 eme position au scratch en 30mn et 30 s sur le 8,3km !

 

Sa dernière course a été parcourue a plus de 16,4 km/h (les spécialistes aprécieront) !!

 

SNA rajeunirait elle ?.......