Marathon du Mont Saint-Michel !

Objectif le Mont !
Objectif le Mont !

Voici nos commentaires suite à ce beau week end du 29 mai  2011.

En premier; celui de Bleuenn H ,une ancienne de SNA mais qui comp^tenous rejoindre , Patrick D qui découvraient tout deux l'épreuve puis celui de Sam et une vidéo de l'épreuve "comme si vous y étiez!"

 

Les premiers mots qui me viennent à l'esprit après ce week-end c'est: "on remet ça quand?"

Et dire que je me suis laissé entrainé sur un coup de tête par Sam et Domi lors d'un apéro d'ailleurs et je ne regrette rien.

 

J'ai eu 1 mois pour me préparer spécifiquement, je n'avais jamais fait de semi avant et je cours quasiment que sur des trails de 15km maximum.

Un jour je m'étais dit que je ferais un marathon et c'est arrivé plus vite que prévu.
La veille du départ le stress commençait à monter un peu, j'avais hate d'y être!!

Départ 8H30, enfin c'et le jour J!


Je décide de courrir avec Patrick qui nous donne l'allure avec son GPS.


On a mis environ 1H pour rattraper le retard du départ où on se marche dessus sur une dizaine de km.
On passe le cap du semi à 1H50 de course! je me sens bien dans mes baskets et décide d'accélerer un peu la cadence et je laisse Patrick avec qui ça m'a fait bien plaisir de courir. J'ai du mal à m'arrêter pour manger aux ravitallements, ça coupe trop l'allure, je ne mange que des bananes et je bois beaucoup.


Au bout de 2H30 de course, les genoux se font sentir...et il fait très chaud!
Dépassé les 30km on voit régulièrement le Mont St Michel en face mais on fait toujours des detours dans la direction opposée, ça commence à être interminable.
36km: les genoux qui font mal, il ne faut pas y penser, plus que 6km et c'est fini...mais ça n'en fini pas. Heureusement le public est très chaleureux et encouragement, l'ambiance fait "passer" plus vite les derniers km.


Et enfin après les 2 derniers km interminables en ligne droite où le Mt St Michel ne se rapporche que de quelques millimètres à chaque foulées, le tapis rouge est devant, l'horloge affiche 3H44, C'EST LA FIN, je l'ai fais mon 1er marathon!!"

 

Commentaire de Patrick suite à son 1er marathon :


Départ :

Enfin, c'est le jour J. L'attente commençait à être longue et un peu stressante depuis 4h du matin...


à 30' de course : Tout va bien, j'ai eu le temps de m'échauffer car çà bouchonnait au départ et la vitesse moyenne est de 10.8 km/h (au lieu de 11.2 km/h comme objectif). Nous courons en équipe avec Bleuenn et Dominique.

L'ambiance est super et les encouragements chaleureux ...


1h :  l'échauffement est terminé et nous avons rattrapé le retard sur 1/2h. J'espère que je ne le paierai pas plus tard...


1h50' : çà y est, le premier semi est bouclé dans les temps et les sensations sont bonnes. Bleuenn qui a des fourmis dans les jambes depuis quelques kms accélère. Ah ces jeunes ...


2h45' : le cap des 30 kms est passé et en effet ce n'est pas une légende. La fatigue se fait sentir et les jambes sont douloureuses, mais j'ai promis que je ne courrai pas en "tréteaux" (il y a du monde quand même...).


3h15' : 37ème km, je suis toujours dans les temps mais les cuisses et les mollets me font de plus en plus mal. La foulée devient rasante, et c' est le mental qui prend le dessus... Que c'est dur, j'ai une pensée pour ceux qui vont encore plus loin (80, 100km,...), comment font-ils ..


3h30' : Je ne lâche pas d'une semelle le meneur d'allure, sinon ce sera difficile de tenir le rythme. Les crampes me guettent, mais le Mt St Michel "n' est plus loin" et les encouragements du public sont porteurs...


3h42' : Je viens de franchir la ligne d'arrivée et j'ai atteint mon objectif, je suis marathonien... Beaucoup de sensations et d'émotions, c'est beau le sport...


Sam est déjà là depuis un bon moment, Bleuenn  est juste devant, Dominique nous rejoindra quelques minutes après... le bonheur est total, on se félicite...
Seul bémol, cette fois je marche en "tréteaux"...

C'est décidé je recommencerai...

  ----------------

Comm de sam :

 

Très beau week end, tant sur le plan de la météo, grand soleil et un peu de vent, que sur le parcours et la qualité de l'organisation de ce Marathon du Mont Saint Michel.

Samedi 14h00 Départ:

Bleuenn, Dominique Patrick et moi en direction de Saint Malo où nous attendaient nos dossards.
Retraits des dossards et récupération des tee shirts traditionnels effectués nous étions attendus ensuite à Dinard chez un ami de longue date qui nous fit un accueil des plus sympathique.


Longue discussion sur la diététique et sur les qualités du Minervois (n'est ce pas patrick...) et des fraises (ça c'est pour Bleuenn) lors de la pasta party .


Courte nuit puis réveille a 06hpour les uns et 5h pour d'autres, une nuit normale pour un départ de course à 08h30.


Un peu à la bourre pour se pointer sur la ligne de départ mais déjà un beau soleil se pointe devant nous et une brume sur la baie de Cancale nous laisse apparaître le Saint Graal...le Mont Saint Michel.


Une émotion palpable circule entre nous quatre. Un mélange d'apréhension et d'envie d'en découdre avec l'inconnu !


Ils vont vivre tous les trois leur premier marathon et je vais tenter de passer sous les trois heures  (encore) cette fois .


4600 coureurs sont amassés errière les ballons des meneurs d'allure et déjà , le starter lance le peloton vers le Saint Graal que nous apercevons sur notre gauche sur un fond de musique entraînante et stimulante en cette heure matinale .

Km 1: un coureur chute devant moi et se rape le nez copieusement . J'engueule le "touriste" qui vient de passer juste dans nos pattes!
Un bon coup de stress et une belle écorchure . Le coureur au visage ensanglanté finira sa course ...je suppose.. avec une belle éponge sur le nez !!
KM4 la bosse du départ n'est plus qu'un mauvais  souvenir et les jambes commencent a chauffer un peu. Je regagne le ballon du 3.15h et au loin, le ballon des 3h00 se profile.
KM6 la "jonction "est faite avec le peloton 3h00.
 "L'échauffement se termine en 4.15 au km".


Les kms s'égrainent lentement au rythme du meneur d'allure qui annonce la moyenne au km en criant des "4.10" à "4.20", en conseillant les regroupements à l'issue des ravitos qui sont bien achalandés  .Bref il n'y a qu'à suivre et ça tombe bien car les jambes et les sensations sont là .
"Ne pas faire l'erreur de partir trop vite et attendre le 38 eme pour passer devant le ballon des 3h00 et s'envoler" telle était ma stratégie de course .....en suivant les enseignements du passé.........mais c'était sans compter sur une crampe  à l'issue de l'épongeage, eau au34 eme km...


Malchance ? Déshydratation ? Changement de support après le bitume , cailloux, faux plats ? Douleur a l'ischio jambier qui entrainait une tension dans l'autre jambe? Mauvaise nuit  ? bref tout un tas de facteurs qui ont pu entrainer cet "arrêt "brutal !


Un Samaritain s'est approché de moi me proposant de m'aider , je lui ai demandé du sel et , incroyable il avait une bouteille de vichy saint Yorre dans son sac à dos qu'il ma offerte !!


J'ai avalé la moitié du contenu tout en m'étirant et immédiatement , après avoir vu le ballon des 3 heures s'échapper, il fallait repartir à la lutte mais c'était peine perdue m^me si je revenais un peu sur lui , on ne passe pas de 14 a 15 km/h à ce stade de l'épreuve ....mais le Mont s'approchait et je doublais la troisième féminine qui était à la dérive pour finir a 1mn20 de mon record personnel de 2006 (3h00,30s à LA ROCHELLE)...

comme vous devez le pensez fortement ...ce sera une pour une autre fois !!
En tout cas la magie du Marathon s'opérait une nouvelle fois, avec ses doutes , ses moments d'euphorie, de communion dans l'effort, la mixité des gens, la bonne humeur, l'esprit d'aventure et la recherche d'un autre "moi intérieur" ...bref le pied quoi!
Mais ma joie ne pouvait être complète sans voir arriver nos nouveaux Marathoniens SNAistes qui, pour leur Baptème du feu, avaient choisi cette belle épreuve.
à peine 40 Mn d'attente et je voyais arriver, avec un large sourire Bleuenn puis Patrick dans sa foulée, leurs visages à peine marqués.... au milieu d'un cortège de civières. Puis Dom finissait en 4h04 avec une fringale en compagnon de route sur ses derniers KM. Un autre ancien SNAISTE (Dominique K) finissait en 4h25 avec un large sourire.


Après un bon ravitaillement, quelques ablutions dans la Manche, nous reprenions le chemin du pays Fouesnantais après un repas à Dinard gargantuesque !!


Vous pouvez voir la vidéo ci après de cette épreuve qui vous permettra peut etre de vous donner un bon objectif pour 2012........


Saint Evarzec une classique bien chaude !

Samedi 21 mai 2011 avait lieu,  la classique course de Saint Evarzec faisant partie du challenge de cornouaille  .

 

Neuf adhérents d'SNA étaient présents au départ sur le 14,7km .

 

Un podium pour Solène qui est en grande forme, bénéficiant certainement d'une bonne préparation de son Marathon de Barcelone et qui continue sur sa lancée !

Bravo !

 

Ci après un commentaire du premier des garçons que nous sommes super heureux de revoir au top de sa forme, Thierry L (et quel humoour !!!

 

Pas doué le garcon, mais ce qui conte, c'est de participer! A saint thé, nous étions neuf,

le circuit formait un oeuf, ça tombait bien, au départ était présent 8 cops et une poule, avec un parcours de qua qua qua qua torze km,

mi ombre, mi soleil, heureusement si non sna aurait cuit, cuit.

Jaune au départ du au stress, et rouge a l'arrivée, qu'elle chaleur !

Tous se dirigeaient vers l'abreuvoir qui mousse, pour éteindre le feu, et en déclarer un autre, esperons que saint SNA nous pardonnera !


Semi de Carhaix, Trail de Kériolet et Bretagne Ultra Trail

 

 

    Toujours autant de courses ce week end de quoi satisfaire tout le monde sur des distances de 14 à 64 km.

 

    Commençons par le Trail de Kériolet à Concarneau, avec la belle performance de Solen sur la distance de 14km qui termine  3° féminine et 1° senior en 1H04'45.

Fred T. était également présent et termine en 1H07'21.

Notons également le bon résultat de Bleuenn (1H07'26) ancienne SNAiste.

 

 

  Ce dimanche avait lieu également le semi marathon de Carhaix, sur lequel Jean yves K et  Laurent C. représentait le club. Ils terminent respectivement en 1H45 et 1H48.

 

  Samedi c'est Olivier N. qui s'attaquait au 64km du BUT (Bretagne Ultra Trail), course ralliant Plouay au Pouldu à Clohars-Carnoët. Il termine en 7H33.

 

  On attend tous leurs commentaires.

 

  Bonne semaine d'entrainement et rendez vous le week end prochain pour de nouvelles aventures chez nos voisins varzécois

 

                                                                                                  stef