100km de Millau : Samedi 30 Septembre 2012

Bravo Henri et cette fois sans se tromper de sens !!
Tu nous épates !!
Bonne récupération après ce challenge qui a bien relevé et dans des conditions bien difficiles aux regard de la météo!
De la flotte du début jusqu'à la fin  !!
alors qu'ici l'été indien se profile enfin !
Bravo !!
Sam


LEHMANN HENRI
 - Dossard : 1225

 

Club   Sx   Cat   Non part   Abd   Lieu abd   Disq   Hors délai   Moy gén  
  Homme   V3             7,97 km/h  

 

  Contrôle Heure Passage   Tps   Clt   Rg Sx   Vit moy  

 



1 -  Millau km42 - km 42,195 14:42:31 (29-09)   04:41:34   695   653   8,99 km/h  

2 -  Ste Affrique - km 71,00 18:23:57 (29-09)   08:23:00   526   499   7,80 km/h  

3 -  Arrivée provisoire - km 100,00 22:33:33 (29-09)   12:32:36   491   465   6,97 km/h  

 

 

 

 

 
   Avant tout, un grand merci à tous ceux qui, de près ou de loin, m'ont encouragé et félicité pour les 100 km de Millau. 
Je vous envoie un petit compte-rendu de ce week-end aveyronnais.
Sommes arrivés à Millau jeudi soir avec un coucher de soleil d'enfer. Vendredi météo ensoleillée et douceur agréable (26°)
de bon augure pour le lendemain.
Mais, samedi matin, tout le contraire : grisaille, nuages bas et fraîcheur.
A 9 H 30 pointage de tous les participants au Parc de la Victoire.
Pour le marathon, 343 au départ (30 abandons) et pour le 100 km, 1477 partants (337 abandons).
Petite marche de 30' en passant par le centre ville, pour canaliser la masse de coureurs jusqu'au KM 0.
10 H. Départ de tous les participants pour une boucle de 42,195 km autour et sur les hauteurs de Millau.
Je me suis positionné derrière le meneur d'allure "12 H" mais au 7e km j'ai dû ralentir. le rythme était trop intense pour moi.
Au 20e km c'est le meneur d'allure "13 H" qui me dépasse. Je m'accroche derrière lui pendant une dizaine de km.
Inutile de vous préciser que les montées et descentes sont nombreuses autour et même dans Millau.
Passage au Parc de la Victoire pour l'arrivée des 42 km et pointage.
Marathon bouclé en 4 H 41 ' 34 " sous un ciel de plus en plus sombre et menaçant qui ne laissait rien prévoir de bon.
La suite de la course (pour ceux qui courent les 100 km) consiste à traverser Millau, monter vers le Viaduc, passer sous le Viaduc et se diriger vers St-Affrique (situé au 71e Km de la course).
La légende et la magie de Millau commencent au 47e km….
Mais, pour ma part, l'arrivée était encore très très loin et incertaine. Coup de pompe post-marathon peut-être un peu trop rapide ? Météo particulièrement fraîche, et pour corser le tout pluie glacée et vent cinglant de face se sont invités à la partie.
Au 50e km, première grande descente après le Viaduc. Il pleut des cordes. Il fait froid. Ce n'est plus Millau mais MILL'EAU !
Et pas la moindre pincée de poudre de chou fleur  sous la main (réservée aux 100 km de Cleder !).
Les ravitos, je les ignore la plupart du temps. Je m arrête juste le temps d'avaler une soupe bien chaude (merci Sam). Quel réconfort.
Les douleurs aux cuisses sont bien là, les "fléchissements des genoux" aussi à 3 ou 4 reprises. Mais arrivé à ce stade de la course je me suis dit : ça passe ou ça casse, en avant toutes… au point où j'en suis ce n'est pas maintenant que je vais reculer et encore moins arrêter.
Arrivée à St-Affrique, avec un certain soulagement il faut l'avouer, au bout de 8 h 23 de course. Nouveau pointage.
Il pleut toujours et il fait de plus en plus froid. Je suis trempé jusqu'aux os. 
J'ai récupéré mon sac à dos avec ravito, frontale et change de vêtements secs pour la nuit.
C'est là que commence le retour vers Millau, mais la route s'annonce encore longue et dure, avec des hauts et des bas.
A la dernière montée vers le Viaduc, en sortant de St-Georges-de-Luzençon, je suis vidé. Encore 11 km jusqu'à l'arrivée.
j'ai marché sur les 2/3 de la montée et ça m'a permis de récupérer pour ensuite ne plus arrêter de courir jusqu'à l'arrivée où m'attendait Raymonde. Photos, cadeaux, diplôme, quel accueil...
Ses premières paroles à mon égard :"Bravo, félicitations, tu as l'air détendu, serein, malgré le gros effort et, en tous les cas pas  ravagé comme l'année dernière !".
C'était vrai ! J'avais une revanche à prendre sur la course de 2011 et C EST FAIT !!!!
Arriver au bout de 12 H 32 ' 37 " (classé 491e) Que du bonheur !
Et j'ai le projet d'y retourner en 2013. Ce sera le 28 septembre.
Un petit Côtes de Millau rosé vous attend DIMANCHE PROCHAIN 14 OCTOBRE après la sortie dominicale.
A BIENTÔT       HENRI

  

Trail du Ster goz à Rosporden : Dimanche 23 Septembre 2012

 

 

 

Résultat sur le 13km

 

 

67   LE GARS, MARC SNA FOUESNANT V2 01:11:30.78
77 YRUN9509 DURAND, EMMANUEL SNA FOUESNANT V1 01:12:53.60
160   SENANT, CHRISTOPHE SNA FOUESNANT V1 01:23:20.18

 

 

 

Résultats sur le 23km : 

 

 

20   PODER, JEAN LUC SNA FOUESNANT V1

02:03:03.41

87 YRUN14049 LE MOAL, THIERRY SNA FOUESNANT V1 02:21:27.71
89 YRUN1308 TANGUY, YVES SNA FOUESNANT V1 02:21:30.61
141   BARON, JEAN JACQUES SNA FOUESNANT V3 02:41:46.37

 

 

 

31 YRUN44551 CAUDAN, PATRICE TRIATHLON DE QUIMPER/SNA FOUESNANT V1 02:06:32.58

 

 

 

 

 

                                  stef

 

 



Trail de Belle Ile : Samedi 22 Septembre 2012

Résultat du 45km

 

Nelly  : 4h47 et 2° féminine et 57° au scratch

Guillaume : 5h05 (102°)

Yvan : 6h20 (291°)

Stef et bruno  : 6h33 (321°)

 

Résultat du 83km :

 

Yann : 10h51 (136° sur 257)

  

Résumé du trail par Stef

  

      En janvier lorsque yann m'a demandé si on faisait Belle ile , je n'ai pas vraiment eu le temps de réfléchir car les inscriptions défilaient à vitesse grand V, comme pour toutes les grandes courses, et il fallait faire vite, et puis je me suis dis c'est dans 9 mois , il y a le temps de voir venir!!!!

Mais voila le temps passe vite et nous y sommes.

 

Vendredi après midi , sac bouclé et enfants casés chez les grands parents (merci à eux) et nous voila sur la route direction quiberon pas pour faire le triathlon mais pour prendre le bateau.

Beaucoup de monde à attendre, des touristes mais surtout beaucoup de trailers qui affichent leur coupe vent de club ou leurs différents accessoires gagnés sur les trails !!!!

Avec Yann on s'installe tranquille lorsque surgit au fond du bateau un grand brun barbu essouflé après avoir caser tous ses bagages !!!! Yvan tout content d'avoir réussi à prendre ce bateau, ainsi il ne sera pas obliger de monter sa tente à la frontale.

 

La traversée passe vite quand on a, à faire à des "pipelettes" comme Yann et Yvan!!!!!

 

      Voila Le Palais qui apparait , quelques photos et le téléphone qui sonne pour nous dire d'arrêter de faire les stars, notre hôte, Bruno, est à la terrasse du café  devant une boisson gazeuse !!!!

Voila les bagages sont chargés, et route vers la salle pour retirer notre dossard et nos petits cadeaux de bienvenue.

Après avoir déposer Yvan au camping et toute sa maison ambulante, nous filons vers Locmaria pour un bon petit repas de pâtes.

Yann prépare toutes ses affaires avant d'aller se coucher, moi pas car j'aurais le temps demain matin vu que le départ du 45 n'est qu'à 10h.

 

Réveil matinal pour monsieur, départ de la maison à 6h30 accompagné de Bruno et Stev, le trail de 83km part à 7h, moi je reste tranquille savourer le petit laps de temps qu'il me reste avant de m'activer pour préparer mes affaires et prendre un bon petit dej' !!!

Voila c'est à moi, tour de partir avec Bruno comme accompagnateur de course (merci encore).

Dans le sas de départ je fais la connaissance de Nelly Le B et de Valerie R,Guillaume nous rejoint aussi ,  une petite guêpe s'invite sur ma jambe, et voila une piqûre en cadeau !!mais bon ce n'est pas grave!!!

 

Départ donné au centre du Palais, après un petit tour à travers les fortifications nous attaquons le chemin côtier, avec Valerie, nous prenons un bon petit rythme avec à nos trousses Bruno et Yvan, je ne comprend pas pourquoi il reste derrière et ne prenne pas les relais !!!!!!!!!!!, entre admiration du paysage et pipletage chiffons et autres, nous atteignons le premier ravito à Locmaria, je suis bien et à mon goût un peu trop mais bon savourons on verra après.

Yvan repart tranquillement un peu devant nous et  je ne le reverrais plus car après quelques kilomètres je commence à ralentir, regardant peut être un peu trop le paysage mais c'est superbe alors profitons en , Valerie garde le rythme et elle non plus je ne la reverrais pas , elle me mettra une heure dans la vue, mais qu'importe pour moi l'essentiel est de le finir ce trail !!!

 

Jusqu'au 2° ravito  je n'embêterai pas trop Bruno avec mes bavardages puisqu'il n'y en a plus , l'attention commence à partir et au bord d'une falaise Bruno me rappelle à l'ordre :  "à moins que tu veuilles nager"!!!!, c'est vrai qu'à plusieurs reprises je me suis dis que je piquerais bien un tête dans cette mer aux couleurs bleus turquoises, pour le moment il faut courir ou marcher, on verra pour la natation après!!!!

Il essaye de trouver des astuces pour m'encourager et çà marche.

 

Un peu avant Bangor, nous passons un petit hameau avec un ravitaillement sauvage en eau, qui me fait du bien et me permet de comprendre pourquoi je n'arrive pas à boire normalement avec mon camel bag,  la tuyauterie est coudée !!!!!! peu avant Bangor c'est babeth, stef, stev et les enfants que nous retrouvont et çà fait du bien de voir des têtes connues.

Voila Bangor et son ravito , pause je mange tranquille et c'est reparti pour les derniers kilomètres. Le chemin jusqu'à l'arrivée se fera en alternant course et marche et c'est assez marrant mais nous n'avons pas besoin de parler nous savons quand l'autre veut marcher!!!!!

Malgré tout sur le dernier km, je me dis que c'est déjà fini, çà fait 6h30 que nous sommes partis.

L'entrée dans la ville est super sympa j'entend les encouragements de Guillaume et Erwan, un copain qui a fini le 83 , Yvan vient d'arriver quelques minutes avant moi.

C'est génial j'ai fini mon premier 45, mais il reste encore du travail pour aller encore plus loin !!!!!!!

Un petit panach avec Bruno Guillaume et Yvan et me voila à attendre Yann, un message quelque temps avant me disait qu'il avait passé Sauzon, mais il reste encore 15km et pas les plus faciles, au bout de 10h50, il franchira la ligne super content de lui car son objectif était 11h.

 

Nous avons encore dimanche pour récupérer et une petite marche dans l'eau est la bienvenue sur la plage au bas de la maison.

 

Voila Belle ile c'est fini, il faudra attendre 2 ans avant de revenir, mais c'est sur je reviendrais.

 

 

                                         stef

 

 

Message pour babeth et stef : "merci encore pour l'intendance, je ne vous pas beaucoup aidé, merci beaucoup."

 

 

 

 

      Le Trail de belle-Ile vu par Yvan : 

 

 

   Courir à  Belle-Ile, c’est pas le plus simple. Faut se décider 6 mois en avance, prévoir le trajet, l’hébergement et accessoirement une bonne paire de jambe pour effectuer un tour (voire demi-tour) de l’lle.

Pour moi c’est option bateau en soirée, camping et 45 kms sans jambe.

En avance à l’embarquement, je retrouve Yann et Stéphanie dans le bateau. L’occasion de papoter un peu pendant la traversée d’une heure. Bruno nous attend à l’arrivée bien au chaud dans un emplacement stratégique.

On monte dans le véhicule pour aller retirer les dossards. Bruno prend mon sac sur les genoux ce qui est déjà une épreuve certaine (merci à la famille Durand pour le prêt du sac)

La troupe me dépose ensuite au camping ou c’est montage de tente (2sec) vidage du sac (30min) et préparation du matos pour le lendemain (compter une bonne heure) ensuite c’est dodo.

Réveil pas trop matinal tout juste dérangé à 7h00 par le speaker qui lance la troupe des furieux du trail de 83 km.

Je retrouve Stéphanie et Bruno dans le sas de départ. Nelly est là aussi ainsi que Guillaume que je ne connais pas encore.

Le départ est tranquille et on monte par les fortifications avant de gagner le bord de mer. Rapidement c’est un jeu de montagnes russes. On marche ou trottine en montée on déroule en descente. Les kilomètres défilent dans la bonne humeur et devant des paysages déjà magnifiques.

Ce sont les filles qui mènent la troupe (nous avons rejoint Valérie Rio peu après le départ)

Nous arrivons au bout de 2 heures à Locmaria. Grosse ambiance et mots qui font du bien de la part des supporters : Xavier, mari de Nelly et toute la smala.

Je repars avant mes compagnons le temps de boire un coup, remplir le camel et ingurgiter quelques bananes. Je compte sur le retour de la bande car même si le rythme est encore correct je sens bien que la partie qui arrive va être difficile.

Le coup de moins bien arrive  6- 7 kilomètre après le ravito et j’ai vraiment du mal à grimper. Je me sens sans jus et je commence à être écœuré de l’eau plate. J’ai de plus en plus de mal à courir. Valérie me passe rapidement et continue à courir à allure régulière. Moi je marche de plus en plus même sur des portions roulantes. Je guète en arrière le retour de Stéphanie et Bruno mais je ne les vois plus. Cela ne doit pas être la grande forme de leur côté non plus. Les paysages sont grandioses mais je n’en profite plus vraiment.

Le passage dans un bourg ne me rassure pas car les deux dames m’annoncent gentiment 10 bornes avant le prochain ravito. Je rêve d’un bon verre d’eau gazeuse. Je suis vraiment dans le dur et les encouragements font vraiment plaisir.

Tant bien que mal j’arrive à  Bangor ou j’abandonne l’eau plate  pour du produit énergétique, un peu de coca et cela repart. Petit à petit, j’arrive à courir et me rapprocher à une vitesse raisonnable de l’arrivée. Je retrouve des petits groupes et tous, finissons au mental.

L’arrivée se fait en descente dans une super ambiance. Xavier m’apprend que Nelly a terminé seconde à portée de fusil de la première place.

Bruno et Stéphanie arrivent rapidement, avec le sourire comme toujours.

On se retrouve pour un pot bien sympathique en attendant Yann qui réalise une super course.

Pas de baraque à deux euro : trop bon marché, on est à belle Ile quand même et, courir à Belle Ile, ce n’est pas le plus simple.

 

 

Les Foulées Bleues de Concarneau : Dimanche16 Septembre 2012

 

    Dernière course du Challenge de Cornouailles sur Concarneau, 13,6km et 691 arrivants.

 

Petit résumé de Marco : 

 

Tout d'abord essayé de vous inscrire sous le nom de SNA c'a facilite la tache (on peut changer de profil)

 

  Circuit inversé par rapport à l'année dernière, petit tour dans la ville close puis à fond vers les Sables blanc (plus vite certains que d'autres) à partir de là montée de la coulée verte jusqu'à KERAURET enfin de la descente jusqu'au centre équestre, ensuite montagnes russes puis à nouveau les Sables Blancs, superbe  paquebot au large, l'arrivée n'est pas loin.

Aucun nauffrage à signaler du côté de SNA ( même pas au manège carré)

En tête de pont Florian, très belle croisière aucun sac d'oublié cette fois ci

 

Yves et Thierry LM ne trouvant pas le parcourt assez long se sont échauffés pendant 50 mn avant la course (quand on aime)

 

Prochaine course : Trail de Kernevel 

 

 

                                                      Marco

 

 

   Résultats : 

 

Daniel florian: 56'53

Thierry L : 58'3

Patrice G. : 59'14

Alvez da costa P. : 59'47

Yves : 59'56

Thierry Le M. : 1h00'21

Fred : 1h00'21

Marco : 1h01'31

Sylvain : 1h01'45

Vincent : 1h01'57

Laurent : 1h04'33

Patrick D. : 1h04'37

Christophe S. : 1h09'49

Dominique Le C. : 1h10'12

Sam : 1h10'13

Patrice C. : 1h15'28

Celine A. : 1h15'50

 

 

 

 

Les podiums de Solenn

 

             Le SNA possède le Poulidor des podiums féminins : Solenn

 

Kernevel, le 01/09/12   10km  2ème en 43'39  (2'13 de retard sur la première) 

 

Guipavas (trail), le 15/09/12    23km      2ème en 2h23 (4' de + que la 1ère)  85ème/187 arrivants

 

 

 

                                  Bruno

 

 

 

 

Semi-marathon Auray- Vannes : Dimanche 9 Septembre 2012

 Bonjour à tous,

 

Parmi les quelques MONFORT qui figurent au palmarès de AURAY-VANNES 2012, il y en a un,David, mon fils aîné, qui représentait son vieux père défaillant à cette épreuve qu'il a souvent courue.

 

Adhérent de SNA, et inscrit sous ses couleurs, David a bouclé le parcours, dans la souffrance, en raison d'un entraînement un peu léger, en 1 h 43 et quelque 50 secondes. Et ça fait un bol de plus dans le patrimoine familial!!

 

Revenu de son exil picard et désormais dans la région à la faveur d'une mobilité professionnelle, David va pouvoir affiner sa condition au sein de SNA, et secouer son père, particulièrement avachi en ce moment.

 

                                                           André

 

 

La Cap Coz ! Dimanche 09/09/2012

   Week-end de rentrée pour tout le monde, et SNA toujours au rendez vous , je pense que s'il y avait eu une récompense pour le club le plus représenté nous étions sur le podium !!

 

   Des podiums il y en a eu , entre Simon, Max et Lucie la relève est assuré ;  sur cette course qui arpentait notre beau pays fouesnantais, La Cap Coz, 3° édition organisée par l'ASFP29 se déroulait ce dimanche  sous un soleil un peu timide.

 

Les supporters SNAistes aussi étaient nombreux à venir nous encouragés tout le long du parcours.

 

Que dire de la course, que c'est magnifique mais çà tout le monde le sait !!!!

Qu 'il y a quelques petites bosses

 

Une organisation au millimètre près ........ bref tout était bien jusqu'au manège à 2euros , où certains sont restés trainés, oubliant même leur sac !!!

 

Et sans oublié Notre Sorcière Bien Aimée, Solen !!!!  qui nous manque un peu , faudrait peut être songer à redescendre dans le sud !!!!!!!!!!!

 

Et le bouquet final pour Corinne, qui repart avec un magnifique voyage, lui faisant oublié sa déception !!!!!!

 

                       Voilà encore un beau week end

 

A noter dans les résultats  : Yohan qui termine dans les 10 premiers mais sans dossard, car inscription closes à quelques secondes; et deux nouveaux inscrit : Cadiou nicole et Clerivet Thierry

 

  PLACES

 
29 437 LE CALVE Maxime                                           39m 33s 1 JUH -              15.17 km/h
 
Place Dossard Nom & Prénom Club ou association Chrono Place/cat Place/FP Vitesse

-

34

83 ROBERT Simon SNA Fouesnant 40m 00s 1 CAH - 15.00 km/h
49 190 DANIEL Florian SNA Fouesnant 41m 22s 3 ESH - 14.50 km/h
59 255 LAUNAY Thierry SNA Fouesnant 42m 09s 17 V1H - 14.23 km/h
66 21 GUYADER Patrice SNA Fouesnant 42m 27s 19 V1H - 14.13 km/h
80 45 TANGUY Yves SNA Fouesnant 42m 47s 25 V1H - 14.02 km/h
89 455 TABORE Frederic SNA Fouesnant 43m 15s 30 V1H - 13.87 km/h
91 332 LE MOAL Thierry SNA Fouesnant 43m 23s 31 V1H - 13.83 km/h
94 282 RAPHALEN Erwan SNA Fouesnant 43m 28s 32 V1H - 13.80 km/h
95 180 LE GARS Marc SNA Fouesnant 43m 29s 19 V2H - 13.80 km/h
131 366 HERLEDAN Pascal SNA Fouesnant 44m 55s 27 V2H - 13.36 km/h
132 144 ESNAULT Vincent SNA Fouesnant 44m 58s 45 V1H 16 H 13.34 km/h
144 388 DANIEL Patrick SNA Fouesnant 45m 36s 31 V2H - 13.16 km/h
150 86 LE PAIH Laurent SNA Fouesnant 46m 04s 52 V1H - 13.02 km/h
152 159 GABRIEL Etienne SNA Fouesnant 46m 08s 3 CAH - 13.01 km/h
210 281 ECOLAN Stephane SNA Fouesnant 48m 51s 70 V1H - 12.28 km/h
228 102 OLIVRY Jean Claude SNA Fouesnant 49m 24s 77 V1H - 12.15 km/h
233 84 ROBERT Catherine SNA Fouesnant 49m 32s 6 V1F - 12.11 km/h

253

   

267

  

 

323

 

438

 

 

EVENAT Olivier

 

LE CALVE Dominique

 

 

SNA Fouesnant

 

SNA Fouesnant

 

 

 

50m 24s

 

 50'54

 

 

 

71 SEH

 

  9V1F

 

 

-

11.90 km/h

 

  11,79km/h

 

 

 

 

 309

 

334

 

 

405

 

161

 

LE FLOC H Stéphanie

 

GABRIEL Lucie

SNA Fouesnant

 

SNA Fouesnant

 

53m09s

 

 

54m 38s

16FEM

 

 

1 JUF

-

11,29km/h

 

 

10.98 km/h

348 111 AUGEREAU Celine SNA Fouesnant 55m 17s 20 V1F - 10.85 km/h
369 446 BONDOUX Jacques SNA Fouesnant 56m 59s 21 V3H - 10.53 km/h

397

 

400


89

 

?


GLOAGUEN Annie

 

MARTIN Dominique

 

SNA Fouesnant

 

 

59m 22s

 

1h

 

14 V2F

 

 

- 10.11 km/h
416 160 GABRIEL Corinne SNA Fouesnant 1h 01m 28s 36 V1F - 9.76 km/h
425 104 OLIVRY Christelle SNA Fouesnant 1h 03m 28s 38 V1F - 9.45 km/h

Triathlon sprint et courte distance de Quiberon : 2 Septembre 2012

 

                 Voici le résumé d'Etienne sur son triathlon : 

 

  Pour ma part le triathlon de Quiberon du week end dernier était mon troisième.
Mais cette année, étant donné mon (léger) manque d'entraînement, ma tactique de course était d'aller a la bagarre en natation, puis gérer le vélo et la course le mieux possible.
Ce fût chose faite, dès le coup de canon : sprint pour plonger à l'eau le plus vite possible !
 Je sort 87 ème de l'eau, puis j'enfourche mon vélo en faisant bien attention à ne pas faire dépasser la combinaison de la caisse ! 
Après m'être fait dépasser par plusieurs concurrents,  je décide de faire comme eux, et de faire un peu de « drafting », c'est quand même plus facile ! Je gère pas mal la fin du vélo, jusqu'à la course a pied...c'est surtout à cette épreuve que j'ai senti que je n'était pas au top de ma forme, et cette année, je n'avais pas de Max à suivre ! Après avoir essayer de suivre (en vain) Faustine Merret, je gère tout seul ces 5 km de course a pied pour finir ce triathlon au bout de presque 1h11 !
Finalement j'ai passé un bon week end, et je re-signe pour l'année prochaine...avec de l'entraînement et un objectif cette fois ci !

                                                Etienne

 

 

 


Petit commentaire de Catherine sur ce premier triathlon : 

 

     De retour de Quiberon d'où on a aussi suivi de près les aventures des équipiers d'A l Aise Breiz..

Pour nous conditions idéales pour le triatlon, pas de neige ni de dénivellé mais beau temps et  belle mer, magnifique tour en vélo le long de la côte sauvage

super ambiance entre sportifs et accompagnateurs aussi fatigués que nous au retour!

sensations vraiment sympa que d'enchainer 3 disciplines, super récup avec moins de bobos qu'en course.

 

                                               catherine

 

 

 

                   On en parlait depuis longtemps, çà y est le jour J est arrivé, le Triathlon de Quiberon, deux distances le sprint (750m nage/20km vélo/5km cap) et le Courte Distance (1500m nage/40km vélo/10km cap).

 

    Catherine, Etienne, Patrick, Marco et Olivier s'étaient engagés sur le sprint, et  je leur laisseraient le soin de nous faire le petit résumé de leur course.

 

     De mon côté je m'étais inscrite sur la Courte Distance, c'était la première fois que j'allais faire un triathlon avec des distances un peu plus longues.

Depuis quelques jours la pression montait , serais je capable de nager 1500m en mer avec plus de 400 concurrents ??

Le vélo ne me faisait pas peur car c'est dernier temps avec une petite équipe SNA nous allongions les distances à vélo et 10km de cap , je me disais que c'était la sortie de Mousterlin !!!!!!!

 

Le matin tout tranquille je regardais mes compagnons se préparer , mais vers midi la pression est montée d'un cran quand Patrice C.(Embruman) m'a dit qu'il était trop tard pour manger mes pâtes !!!! il voulait juste essayer de détendre l'atmosphère.

Je suis donc partie manger ma salade de pâtes que notre cuisière Corinne avait amoureusement préparé la veille , toute seule tranquille dans mon coin au calme .

Et voila dans mon dos arrivait les triathlètes du matin avec de grands sourires, super content de leur tri dont c'était le 1° pour Catherine et Olivier.

 

Mes affaires sont prêtes mais pas la tête à prendre l'apéro avec les copains, alors direction mon vélo, que notre mécanno Erwan a pris soin de vérifier, pression des pneus à bloc, et me voila partie pour un  petit échauffement d'un dizaine de kilomètres avec Christian un collègue du club de Quimper, lui aussi Ironman à Nice, décidemment ils se multiplient autour de moi !!!!!!!

 

Je reviens au camping chercher mon sac et ma moitié, Yann, m'accompagne jusqu'au parc (merci à lui de jouer le baby sitter pendant la course et surtout de supporter mes humeurs !!!!!), voila l'entrée dans le parc se fait , inscription du n° de dossard sur le bras gauche et je retrouve mes compagnons de Quimper.

Tout le monde m'encourage sachant que c'est mon 1° CD, Patrice toujours là me déstresse en me disant que l'année prochaine je ferais un Half et dans deux ans un Iron, cela sera uniquement en rêve !!!!

 

Nous voila , une vingtaine de filles sur la ligne de départ, nous partons deux minutes avant les mecs. Un parachutiste vient donner le top départ et c'est parti pour 1500m de natation, je me dis qu'il faut que je passe la 1° bouée avant l'arrivée des hommes car cela sera plus facile à gérer, et c'est chose faite ; je prend tranquillement mon rythme en pensant à tous les conseils qui m'ont été donné. Mais voila le gros de la troupe qui arrive et l'effet bonnet rose ne fait rien , aucune pitié , je me ramasse des coups dans tous les sens , finalement je fais la même chose histoire de me faire une place et çà marche !!!! Je sors de l'eau en 32min et je dois dire que j'y serais bien rester un peu plus,transition faite j'enfourche mon vélo pour 40km, un premier tour qui passe bien et que je commence à connaitre l'ayant fait 3 fois la veille avec Etienne et Patrick et Marco et Catherine,  par contre le deuxième tour est un peu plus difficile car les jambes deviennent un peu lourdes, et le vent se force, je ralentie pour garder un peu d'énergie pour la course à pied , voila la 2° transition qui arrive et je m'engage pour 10km le long de la plage, vu mon allure j'ai le temps d'admirer ces sublimes paysages et je termine ce 1° CD en compagnie de la Gabriel Family's et de Margot et Axel, en 2h47, je m'étais fixée 3h, contrat rempli et que du bonheur, merci pour les encouragements de toute l'équipe.

Finalement peut être que Patrice a raison, un rêve est fait pour être réalisé !!!!!!

 

Super week end à Quiberon, ambiance géniale, à renouveller

 

 

                                                stef