L'Ultra Marin du golf du Morbihan

Résultat du 177km :

 

Bruno termine en 35H54

Laurent en 38H08

 

Résultat du 56km : 

 

Sylvain : 6h00'10

Guillaume : 6h07'05

Yves :6h09

Marco : 6H18'58

Christophe S. et Thierry Le M : 6h36

Laurent Le P : 6h54

Catherine P. et Erwan : 7h04

 

Nous attendons tous vos commentaires, alors à vos crayons !!!!

 

                                                        stef

 

 

Les 6H de Scaer : Samedi 29 Juin 2013

 

    Voici le commentaire de notre président sur son après midi à Scaër : 

 

     SNA a présenté 3 équipes à Scaer + Alain en individuel

L'épreuve s'est déroulée sous un beau soleil,et par moments,il faisait assez chaud (n'est-ce pas Alain ?).159 équipes engagées + 36 solos.J'ai découvert un effort particulier,mélange de rapidité et de gestion de l'effort.La prise de relais,surtout les 3 et 4 n'est pas facile à enclancher,le 5 parait + plus aisé, le 6 ah,trop tard...

Les jeunes,avec Etienne,Simon,2 copains et une copine se classent 16ème,2ème jeunes avec 90.612km.La fin leur a éte difficile,ils n'étaient que 5 et les relais reviennent souvent.Bravo pour ce nouveau podium

L'équipe féminine,avec notamment Catherine,Lucie,Odile,+ 3 autres participantes que je ne connaissais pas et quelles me pardonnent,j'ai avalé les prénoms,se classe 104 ème,6ème féminine avec 72.993 km.Peut mieux faire !!!Odile avait le temps de saluer la foule,Catherine ne transpirait meme pas........et n'est pas rentrée dans le top 100

L'équipe mixte,composée dans l'ordre des relais, de Corinne,Jean Michel,Michèle,Annie,Patrick et Nicole se classe 116ème avec 70.476 km.Je suis très satisfait de mes coéquipiers,nous avons meme du ralentir à la fin pour ne pas dépasser l'équipe féminine et créer la zizanie au sein du club !!!!Vous n'étes pas obligés de me croire,mais pourtant.....

Alain a du se classer 6ème,j'ai son temps (6h ex-aequo avec tous les autres) mais je n'ai pas trouvé son kilométrage sur le site

Je n'ai pu assister aux podiums,étant attendu pour un barbecue à Kerlé

 

Félicitations aux raiders du Golfe,et bienvenues les raideurs pour Bruno et Laurent

Bonne semaine à tous

Jean Michel

 

 

 


Foulées Terre et Mer à Lesconil nos Bigoudens y étaient

Petit commentaire de Simon qui a participé à la course de Lesconil dimanche dernier. Encore un podium pour SNA et une nouvelle course à découvrir surtout !
Salut Sam',
ce matin avait lieu les foulées terre et mer à Lesconil.
Seulement deux SNAistes présents avec mam's et moi-même qui avons fait la course "longue" (en gros le 11,6 km) (disons plutôt qu'il y avait une course courte et une course très courte (7kms) ) !
Mais le club a obtenu de beaux résultats :
Maman fait 100è tout rond sur plus de 300 (compte de banquière) en 59 minutes et des brouettes et 7è V1F!!!!!!!

Pour moi petit retour à la compétition en 49'09. 21è au scratch et 1er CAM (mais à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire, le 2nd cadet (du CAB) est à 8 minutes...)
Le parcours était génial!
Mais inutile de vous dire qu'on y allait pas dans l'intention de battre nos records respectifs!

Sur les 11 km 600 du parcours, il fallait compter sur le vent de face sur un bon tiers de celui-ci et sur 3 kms de passage dans le sable; et puis il fallait aussi penser à se préserver pour Scaër dimanche prochain (VIVE LES KENYANS BLANCS n'est-ce pas Etienne!)

A tôtbien!

Trail du Cap Sizun : dimanche 9 juin 2013

 

        Dimanche matin,le RV est fixé à Audierne afin de participer au 1er Trail du Cap,choisi comme sortie club pour le printemps

Le départ étant prévu à 9h30,le lever est un peu plus matinal que d'habitude et le RV covoiturage fixé à 7h30 aux Balnéides.Le ciel restera légèrement voilé,température fraiche au petit matin(11°) mais idéale pour courir

SNA est bien représenté,puisque 19 coureuses et coureurs se lancent à 9h30 sur les rives du Goyen au milieu de 400 concurrents environ.Contrairement au Dimanche à Mousterlin,les 20 minutes ensemble sont vite oubliées.Les 3 premiers kilos sont plats,sur les berges et halage, le peloton s'étire et chacun trouve sa place.Je suis parti tranquillement en 5'30 au kilo en milieu de tableau SNA,Bruno parti en fin de peloton,me dépasse et je le perd de vue,je cours un moment avec Stéphane,mais ma compagnie ne doit pas lui convenir !!!!! et il s'éloigne petit à petit.

Bien sur,le terrain plat ne pouvait pas durer et les organisateurs nous envoient visiter les bois dans les coteaux.Un peu de blocage et ralentissement au franchissement des talus ou pente plus raide pour lesquels certains(es) sont quelque peu empruntés....Je gagne quelques places en évitant le 1er ravito vers le 6éme.J'apperçois bien sur quelques rivaux pressés dejà rendus sur la rive opposée;Je reste prudent,car Domi et moi-meme n'avons pas couru depuis un mois et çà m'ennuierait de finir en marchant....

Nous traversons le Goyen à Pont Croix, c'est déjà la mi course. La deuxième partie est plus vallonnée et les organisateurs n'ont pas manqué d'imagination pour trouver 14 km : chicanes dans les bois, montées, descentes à flanc de coteau. Encore une dizaine de places gagnées au 2ème ravito et je me sens de mieux en mieux, je n'ai pas été doublé par plus de 3 concurrents dans la 2éme partie, par contre j'ai fait un bon nombre de dépassements. J'entends enfin la voix du speaker qui annonce les arrivées successives et le dernier kilo est avalé à une bonne allure.

Je franchis la ligne d'arrivée sans ressentir de fatigue,en ayant l'impression que je pouvais faire nettement mieux....la récup sera moins longue

Le parcours a reçu l'agrément de tous les Snaistes,14 km exigeants mais accessibles à tous, acceuil sympa et bonne ambiance.

Nous manquons la place du club le mieux représenté à 2 coureurs près mais tout le monde n'était pas inscrit sous SNA Fouesnant (Guengat gagne grâce à ses marcheurs)

Le podium s'éternise un peu et nous devons quitter le site pour rejoindre notre cantine du Roi Gradlon en bord de mer ou nous attend une collation réparatrice. 

 

Classements SNA et temps officiels


  -Fred T.  86éme en 1h12'47"

  -Maxime LC.   101 en 1h14'15"

  -Thierry LM.   102 en 1h14'19"

  -Marc LG.  132 en 1h16'30"

  -Maxime S.   160 en 01h18'28"

  -Bruno LN.   197 en 1h21'51"

  -Steph LF   219 en 1h23'20"

  -Stéphane G.   246 en 1h25'33"

  -Catherine P. 249 en 1h25'58"

  -Erwan R.   250 en 1h26'01" 

  -Jean Michel M. 257 en 1h26'58"

  -Jean Jacques B.   270 en 1h28'43"

  -Céline A.   275 en 1h29'13"

  -Odile D.   285 en 1h30'17"

  -Agnés G.   316 en 1h34'29"

  -Annie G. 344 en 1h40'05"

  -Dominique LC.   346 en 1h41'51"

  -Samuel G.   347 en 1h41'52"

  -Dominique M.   350 en 1h43'40"

 

   -Maryse Le Brun 357 en 1h48'33" Snaiste pirate.Si quelqun la connait,qu'il me fasse signe.....

J'ai personnelement passé une très bonne journée et nous prévoyons une prochaine sortie club en Septembre vers Port Manech?

 

                                                     Jean michel

 

 

 

Raid des Moulins : Dimanche 9 juin 2013

       

      Juste un ti message pour te dire que le raid des moulins a eu lieu ce we.

un départ très rapide
trail.de 6 kms
co sur photo satellite de 5 kms
et trail cotier de 3 kms

une longue épreuve de kayak de 7 kms
puis enfin du technique avec un trail en suivi d'itinéraire, du vtt 
orientation et deux courses d'orientations , en forêt de Toulfoen et 
dans la ville de Quimperlé.

On part en milieu du peloton (départ en contre la montre) 75ème équipe à 
s'élancer, 40 minutes après les premières.
On les récupère petit à petit et seule 2 équipes seront avant nous à 
Quimperlé.
On rattrape l'équipe de Manu (Neff) sur la première portion vélo et on 
fera un bon bout ensemble. Ils finiront 14ème. Je crois même qu’ils ont 
encore pris le temps de laver leurs vélos…
Pour nous quelques bonne notes: 1er en kayak, 2 nd à vélo, bien placé en 
trail et sur les CO.
L'épreuve surprise du tir ne nous a pas trop pénalisés (2 min seulement) 
et nous terminons premier du raid sur les 132 équipes engagées.
L'ambiance a été super bonne. Mes partenaires m'ont fait souffrir sur 
les parties de trail un peu comme le mercredi avec le SNA. L'épreuve a 
laissé pas mal de traces..Je te joins quelques photos.

 

                                                    Yvan

 

 


Les Comrades, Afrique du Sud : Dimanche 2 juin 2013

 

      Décidemment SNA se trouve aux quatre coins du monde, nos représentants de l'hémisphère sud se sont déplacés en Afrique du Sud pour une course mythique, voici le résumé de Yves :

 

       Voici la petite histoire de 2 français parmi 12 000 compétiteurs au sud de l’Afrique à Durban exactement.

 

Pour ma part je suis parti de Kampala le vendredi matin pour arriver à notre hôtel le vendredi après midi . Laurent,arrivé depuis la veille,avait déjà repéré les lieux, shopping mall, restaurant italien…..

 

Petit échauffement le vendredi : 30 min pour se mettre dans le bain en bord de mer. Le quartier ou nous habitions, un petit Miami :belles baraques, grosses caisses, soleil et palmiers. De riches blancs qui dépensent et de pauvres noirs au service. Le vrai changement prendra encore du temps …

 

Le bus des Springboks est garé dans le secteur. L’équipe prépare un match à Durban (Ils racontent d’ ailleurs à cette heure qu’ils ont vu Yves et Laurent venant courir les Comrades)

 

Les Comrades, c ‘est un vrai évènement au Kwazulu Natal. Cette course existe sous cette forme depuis 1921. Le nombre de participants a explosé dans les années 80. Nous étions environ 12 000 pour le départ cette année (pour 18000 inscrits, tout le monde ne s’étant pas qualifié).

 

Le lieu pour retirer les dossards est assez discret dans la ville. Mais dès qu’on y entre, c‘est une véritable fourmilière : longue file d’attente pour les dossards, business avec exposants et vendeurs de souvenirs. Pour nous, pas de problème, la zone réservée aux coureurs étrangers est vide (environ 1000 coureurs). Le retrait du package ne prend que quelques minutes. Après une pette ballade en ville, retour à l’hôtel. Accueil simple et bienveillant : le patron d’un supermarché nous a offert eau et jus de fruit juste parce que nous venions pour les Comrades.

 

De retour à l’hôtel, repos, déballage du package et début des plans sur la comète. Nous découvrons le parcours sur les docs sans vraiment comprendre ce qui nous attend.

 

Debout à 3 heures du mat vers la ligne tant espérée du départ (prévu à 4 h 00). Sur la fameuse ligne l’attente n’est pas très longue. Laurent m’apprend à pisser parmi 10000 personnes sans me faire remarquer (Il a déposé un brevet, je ne peux pas en parler ici…).

Discussion avec nos camarades d’un jour (Comrades en Anglais), les hauts parleurs crachent de la musique. L’hymne national, des chants zoulou, les chariots de feu de Vangélis et nous voilà remonté pour un départ sur les chapeaux de roue. J’avoue avoir eu aussi une petite pensée pour Nelson Mandela, artisan de ce rassemblement multicolore (La course à été interdite aux noirs et métisses pendant longtemps).

Le coup de canon déclenche le chrono. Je franchirais le départ 6 minutes plus tard. Laurent est un peu devant moi car il a fait un meilleur temps de qualification.

Le départ est lent, il faut faire attention à ne pas tomber en butant sur un trottoir. Au bout de 4 -5 km je reviens sur Laurent et nous continuerons notre chemin ensemble environ 30 km. Après un coup de mou, cuisse raidie sur 3 km, j’ai repris du poil de la bête pour décrocher involontairement Laurent. Déjà nous avons passé une première colline avec une cote à 5% sur 3-4 km (les 35 premiers km sont montants avec des coups culs à 5 % ). Ravitaillement OK tous les 3 km, les ravitos solides n’arriveront qu’ à partir du marathon, un peu tard selon moi. J’ai donc du me servir en saucisses sur les barbecues des spectateurs, le barbecue étant en Afrique du sud une religion.

 

La chaleur se fait sentir à partir de 10 h (30°C, pas normal pour la saison) et le vent se met de la partie (l’idée barbecue du jour : mettre des saucisses sur la visière de sa casquette, les retourner au bout de 2 mn, laisser encore 2 mn et c’ est prêt !)

 

A chaque ravitaillement c’est la fête : musique entrainante, danseuse, encouragement, odeur de barbecue… Les sommets de côte ressemblent au tour de France avec son ambiance et les attroupements de spectateurs. L’évènement est suivi en direct à la télé par plusieurs millions de Sud Africains. Un bagad écossais nous joue un bon air de cornemuse qui rappelle le pays.

 

Les côtes, les descentes et les faux plats se succèdent dans les collines que nous traversons. Les paysages sont doux et jolis au regard et terribles pour les jambes.

 

Nous allons courir en flot continu du départ à l’arrivée. Pour ma part, entre le 50 et le 60 km, je suis perdu, un peu fatigué dans le vent, la chaleur et la poussière. Je n’arrive plus à trouver de rythme, je suis tantôt un coureur, tantôt un autre. Les calculs commencent à se faire dans la tête, nous avons 12 heures maximum. Je bute sur un caillou et m’étale de tout mon long sur la route. Heureusement sans dégâts.

 

Finalement, j’intègre un groupe de gens expérimentés avec qui la rigueur de course est de mise, des chants émergent du groupe pour s’auto encourager et nous ferons le dernier semi ensemble à une allure régulière.

 

Nous arrivons juste en moins de 11 heures. La foule, très dense sur les 3 derniers km, redouble de manifestations d’encouragement . Là, plus rien ne peut vous arriver et je commence à savourer l’arrivée, à me réfugier dans toutes mes pensées secrètes, de ce genre de situation qui font appels au présent, au passé, à l’avenir et aux gens qu’on aime …..

 

La ligne d’arrivée est franchie en moins de 11 heures, et même si j’y pensais secrètement, cela restera pour moi une excellente performance et une excellente journée.

Laurent arrive 15 min plus tard et probablement, à certains moments, très proche de mes talons… Il nous faudra 1 heure avant de commencer à récupérer puis entamer le retour en car vers Durban. Chacun échange ses expériences, je suis à coté de gens de Johannesburg et de Port Elizabeth. Peut être reviendrons nous l’année prochaine faire la course dans l’ autre sens de Pietermarisburg à Durban …

 

L’Afrique du Sud nous a très bien accueilli et même si les gens cohabitent et ne se mélangent pas vraiment, les Comrades est un de ces évènements qui symbolise la volonté de ce pays de se moderniser et de fédérer son peuple.

 

Si vous voulez en savoir plus sur l’histoire de l’Afrique du sud, je vous recommande le livre “ un arc en ciel dans la nuit “ de Dominique Lapierre.

Allez aussi voir les vidéos sur www.comrades.com cela vous donnera une idée de l’ambiance qui peut y régner et qui sait … peut-être l’envie d’y participer !!

 

                                       yves

 

Yves : 10h55min36     5743 ème

Laurent : 11h09min56   6332 ème