Grand Raid des Pyrénnées : 22Août 2015

       

          Le GRP, toute une histoire !!! pourquoi aller se perdre dans ces montagnes pyrenéennes !! tout à commencer en 2014 lorsque j'ai suivi Yann sur le Tour des Cirques, 120km, je faisais son assistance sur quelques points, ambiance sympa, paysages magnifiques et encore je ne voyais pas tout, alors pourquoi pas moi en 2015.

Deuxième raison de s'aligner sur le GRP :  cela se déroulait le 22 août 2015 date importante pour moi étant le jour de mon 40°anniversaire !!!!

Lorsque les inscriptions ont été lancées, j'étais sur le qui vive, et dans cette histoire j'ai embarqué quelques copains SNA, Laurent, Bruno et Yves.

 

Arrivée le 15 août, la pression montait, je ne pouvais plus reculer ; une semaine à ne voir que de petits indices qui nous indiquait qu'une grande course allait se dérouler dans cette petite commune de Vieilles Aures.

 

Vendredi 21 : retrait des dossards, nous nous étions donné rendez vous à 16h pour aller tous ensemble chercher ce sésame mais je ne pouvais pas attendre, tourner en rond pendant que les autres font la sieste , pas possible ; alors je prend mon camel bag, prêt depuis quelques jours et me voilà parti en compagnie de Yann et des enfants ; du monde un peu partout , des bénévoles super sympa et çà y est le dossard en main, N°2209,franchement il aurait pu me donner le 2208 au moins je ne risquais pas de l'oublier !!!!

18H  : le briefing sur cette petite place noire de monde, les consignes sont claires et précises, d'autant plus que la météo prévoit des orages vers 17h le lendemain.

Retour à l'appartement avec le petit nouveau du groupe, Mr Thierry Le floc'h, qui finira 21° en 12h20 ; petit repas de pâtes bolo, on prépare nos dossards et tout le monde au lit.

 

Samedi 22 Août : réveil à 3h15, ouah c'est super tôt mais la forme est là et le stress tombe grâce à Laurent et Thierry, vers 4h30 nous retrouvons Bruno et Yves, tout le monde est au taquet et nous nous dirigeons vers la ligne de départ qui est à 2 pas de chez nous.

Nous franchissons ce petit pont après un petit "selfi" avec les gars , dossard badgé nous essayons de passer pour nous faire une petite place lorsque j'entend mon nom au micro, que se passe t il ? Yann est passé par là et a annoncé au speaker que c'était mon anniversaire, alors je suis invitée à monter sur le podium, je ne vais pas m'en priver d'autant plus que çà n'arrive pas souvent !!!! Belles émotions de voir tout ce monde me souhaiter un bon anniversaire, Merci.

Ne nous laissons pas déconcentrer, une course nous attend , le départ est donné avec une musique que j'affectionne beaucoup Cold Play , la classe !!!

Après un petit passage de bitume nous voici sur les premiers kilomètres de montée, qui va nous conduire au Plat d'Adet et le col du Portet, l'allure est bonne, mon coéquipier de route Bruno me demande même de ralentir, pourquoi  ? Pour me préserver ou alors c'est lui qui n'arrive pas à suivre, je ne vous donnerai pas la réponse !!!

 

Image magnifique de levé de soleil, on reste quelques secondes contemplé ce paysage magnifique, il y a du monde au plat d'Adet, Yann y est monté pour les premiers encouragements et pourtant il est encore tôt, un peu plus haut au col du monde , des cloches qui sonnent et l'émotion, à ce moment là je me dis qu'il faut savourer la chance d'être là.

Première descente jusqu'au restaurant Les merlans, une petite halte, on aperçoit Yvan ancien SNA, puis nous repartons vers le Bastanet, rythme sympa, des paysages à couper le souffle dont ce petit lac qui ressemble à un miroir, des vaches qui ne sont pas décidées à nous laisser les chemins !!!

Grosse difficulté la montée du Bastanet mais çà passe vu le sourire sur les photos, petite compote, je ramasse mes bâtons sur les conseils d'Yvan mais faute car 200m plus bas je reprends les bâtons , beaucoup plus facile pour sauter de cailloux en cailloux, les chemins sont parsemés de rocher, on se croirait sur la digue à Port LAF !!!!

Je ne ressens aucune fatigue, mon coéquipier ne dit pas un mot, il suit, mais voilà que son "petit digestif" commence à faire défaut, il décide de s'arrêter un peu pour enlever une couche et manger, mais je me sens super bien et je ne veux pas m'arrêter du coup je lui lance : "je t'attend  à la Mongie" , mais je ne le reverrais plus , du coup la course va se faire seule, je m'y suis préparée.

Avant d'arriver à la Mongie, encore une bosse mais ce n'est pas grave car je sais que Yann est là avec les enfants, super sensation lorsque je vois mon petit gars courir vers moi et me souhaiter un bon anniversaire , émotion émotion et oui je reste une maman !!!!! puis mes deux cocottes.

Yann me prend mon camel et se charge de faire le plein, le top ; je monte vers la salle pour manger et j'y trouve Yvan qui souhaite abandonner il a bu de l'eau d'une rivière et a mal au bide, il n'a pas bien écouter le briefing  ; je lui dit qu'il n'en pas question, il faut qu'il se pose un peu et qu'il reparte. De mon côté je me concentre je sors ma musique, prend mon camel et c'est reparti, c'est plat +/- et çà descend, je double pas mal de monde mais il faut garder des forces car le col du Sencourt ne va pas être facile et c'est peu dire , je fais quelques pauses et à quelques mètres du sommet je vois Yvan qui revient il a repris le dessus, c'est super.

les bénévoles nous badgent et nous encouragent, merci à tous ces gens qui sont là pour notre bien être sur la course.

On apprend que nous ne pouvons pas monter au Pic du Midi, dommage mais les orages grondent, alors ravito tranquille car je sais que les prochains kil vont être facile, la descente le top tout ce que j'aime, à bonne allure j'arrive à Tournaboup où j'y retrouve ma petite famille. 

50Km de fait, Yann refait le plein dans mon sac et petit massage des jambes, il sait très bien ce qui m'attend pour l'avoir vécu ; je repars mais j'ai une boule au ventre pourquoi, la peur de ne pas finir, çà il en est hors de question.

Je monte tranquille à mon rythme vers la cabane d'Aigues cluses, ravito en eau, mais quelques dizaines de minutes avant d'arriver voilà les premiers éclairs et la pluie,il est 17h c'était prévu !! j'enfile ma veste, c'est pas facile d'avancer car je commence à être bien trempé et le froid arrive ; voilà la cabane il y a pas mal de monde mais je décide de ne pas m'arrêter et c'était une très bonne idée car je pense que si j'avais fait une pause je ne serai jamais repartie et ma course se serait arrêtée là !!!!

Les kilomètres vers la Hourquette Nère sont dures, Yann m'a recommandé de faire pas après pas, éclair après éclair et tout çà avec un fond musical pour ne pas trop entendre le grondement du tonnerre, c'est super dur, du coup je pense à plein chose dont à certaines personnes qui aimeraient être là mais qui ne peuvent pas car la maladie les bloquent ou alors ma copine hyper sportive qui vient d'avoir des jumelles,

j'entend des encouragements ouah le sommet et 4 bénévoles qui m'encouragent, merci à eux.

Cà y est le plus dur est fait, je le pensais avant d'attaquer cette descente dont je ne peux tirer profit car les pierres glissent, l'eau dégouline ainsi que la boue ; je me fais rattraper par un compatriote brestois qui m'annonce que la course est arrêtée pour les autres derrière nous ; mais je ne comprendrais vraiment que lorsque je verrais le détails des résultats, j'ai été l'avant dernière à être badgé!!!


 

Je rattrape quelques personnes dont deux albigeois avec qui je finirais la course, nous arrivons tranquillement aux Merlan, merci Yann d'être là, je me change complètement çà fait du bien.

Yann m'apprend que Thiery a fini 21°, par contre laurent et Yves ont été arrêtés et bruno a abandonné.

Moi il me reste une dizaine de kilomètre ; c'est reparti à 3, les bénévoles nous ont demandé de rester ensemble par sécurité ce que nous appliquons, du coup je ne peux pas courir car l'un d'eux à mal aux jambes , mais à Vignec je lui dit qu'il est hors de question de franchir la ligne sans courir alors il se force pour me faire plaisir et à 00h45 je franchis la ligne sur le car podium, le même sur lequel j'étais monté le matin.

 

Quel bonheur de boucler ce GRP, pas facile et pleins d'émotion, objectif atteint 80km en moins de 20h mais il manque ce fameux Pic qui aurait rajouter environ 7km, du coup il faudra revenir, quand ??

 

Merci à tous ceux qui contribuent à l'ambiance de ce GRP, familiale, des bénévoles au top, un balisage au top, une prise en charge au top , un repas du dimanche au top  ; que dire de plus LE TOP

Un grand merci à ma moitié qui m'a suivie toute la journée et aussi mes 3 loulous

 

Je me souviendrais toute ma vie de cette fameuse journée de 40ans 

 

j'espère vous avoir donner envie d'aller à la rencontre du GRP

 

                                                      stéphanie 

 

 

 

Les foulées de Ploaré - DOUARNENEZ (29) - 2 août 2015

Thierry L toujours fidèle aux courses du challenge Pen Ar Bed avec, une fois de plus, un beau résultat:

40'15'' pour boucler les 9,9 kms du circuit - 78ème sur 376 arrivants.


Le circuit des sangliers - HUELGOAT (29) - 2 août 2015

Deux coureurs de SNA sur la ligne de départ du 12 kms (363 coureurs):


Classement Nom Prénom Sexe Club Catégorie Temps
83 TABORE FREDERIC M SNA FOUESNANT V1 01:02:45.00
131 LAUNAY DIDIER M SNA FOUESNANT V2 01:06:51.00